Nucléaire

La question constitue le principal point de convergence entre les candidats. "L'investissement dans la filière sera repris", affirme ainsi Nicolas Sarkozy dans ses propositions dédiées à la compétitivité. Dans une interview accordée le 30 avril au JDD, il voulait "maintenir le parc actuel, investir pour développer une nouvelle génération de centrales" et envisageait de porter la durée de vie des réacteurs à 60 ou 80 ans sur décision "des seules autorités de sûreté". Toutefois, "fermer des centrales coûterait trois…