Fessenheim.  Les annexes du projet de loi de finances 2019 font siffler les oreilles de la centrale alsacienne. Les 446 millions d’autorisations d’engagement prévus en loi de finances rectificative 2016 pour couvrir les frais de fermeture des deux réacteurs « feront l’objet d’un nouveau report en 2019 ». Sur cette enveloppe, « 91 millions d’euros de crédits de paiement sont ouverts » l’an prochain.

La fermeture « à moyen terme » de la centrale devrait priver Voies navigables de France…