Le rapport d’information conçu par trois membres de la commission des Affaires économiques appartenant à des groupes différents doit atterrir dans la première quinzaine de juillet sur le bureau de la ministre de la Transition écologique, Élisabeth Borne – sauf si le remaniement annoncé n’en décide autrement. Il est le fruit de vingt-deux auditions, vingt-sept contributions écrites et, au-delà, d’une réflexion sur la crise sanitaire et les conséquences à en tirer pour le système énergétique français.

La rénovation…