Deux gigawatts supplémentaires d’ici à cinq ans, puis un potentiel de 1,5 GW par an d’ici à 2030, selon les estimations de la filière.

À l’heure où les gisements de vent disponibles et le foncier deviennent de plus en plus prisés, le remplacement d’anciennes éoliennes par de nouveaux modèles plus performants (repowering) a de quoi susciter l’intérêt, notamment pour atteindre les ambitieux objectifs de la PPE – entre 33,2 et 34,7 GW d…