Éolien : le « repowering » français freiné sur sa lancée

Même si les pouvoirs publics misent sur le remplacement d’anciennes éoliennes par des modèles plus puissants, les premiers exemples révèlent un potentiel largement limité, en taille comme en puissance, notamment en raison du cadre administratif et des limitations aériennes.
Édition Énergie
Grégoire Souchay
29 juin 2020 à 8h30
— luli123

À lire également

Malgré le gros temps, le lobby des énergies renouvelables croit aux opportunités

Le Syndicat des énergies renouvelables publie ses propositions en vue de la relance de l’économie, objet de toutes les attentions dans les hautes sphères de l’État. Et compte bien profiter du plan à venir pour faire avancer sa cause. Les sujets de préoccupation sont « conjoncturels », affirme à Contexte le président du SER, Jean-Louis Bal.

Payer les riverains pour accepter les éoliennes, une idée en débat en Allemagne

Le principe d’un « chèque citoyen éolien » est défendu par les sociaux-démocrates. La grande coalition cherche des solutions pour remédier à la crise du secteur, plombé par les plaintes de riverains. Il est essentiel pour respecter les objectifs climatiques 2030 du gouvernement d’Angela Merkel.

En Allemagne, l’éolien à l’épreuve de la fin des subventions

Entre 2021 et 2026, un tiers du parc éolien terrestre allemand va perdre ses subventions. La poursuite d’activité sera rentable pour une partie des turbines seulement. Entre offres de rachat et contrats à terme, les pionniers de la transition énergétique sont déjà courtisés.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire