La France ne doit pas rater l’atteinte de son objectif de neutralité carbone du bâtiment en 2050, sous peine de désagréments plus ou moins importants pour son système électrique et le climat.

C’est ce que permet de conclure une étude de l’Ademe et de RTE, publiée ce 16 décembre, qui s’interroge sur le réalisme à mi-parcours (2035) de cet objectif inscrit dans la stratégie nationale bas carbone.

« Beaucoup de paramètres à cocher »

« C’est possible, mais…