Si l’ « examen des politiques énergétiques et climatiques de l’UE » est un exercice réalisé tous les cinq ans par l’Agence internationale de l’énergie (AIE), son directeur Fatih Birol a précisé, le 25 juin, que cette fois « l’accent avait été mis sur le Green Deal ».

Sans prétendre en avoir produit une « évaluation », le directeur de l’AIE ne s’est pas caché d’avoir voulu « attirer l’attention de Bruxelles sur plusieurs aspects » du Green Deal. Au…