Document Contexte - Taxonomie verte : Bruxelles dévoile ses nouveaux critères

Contexte s’est procuré le nouvel avant-projet d’acte délégué, envoyé par Bruxelles aux représentants des Vingt-Sept. Avec ses deux volumineuses annexes, il revoit en profondeur les critères d’accès à la taxonomie de l’investissement durable, notamment pour l’énergie. Comme prévu, le nucléaire reste absent. Revue des changements.

Édition Énergie
À Bruxelles, Anna Hubert, Jean Comte
22 mars 2021 à 12h17

À lire également

Le nucléaire et le gaz remportent la bataille de la taxonomie verte
La Commission européenne a donné gain de cause à la France, à l’Allemagne et à leurs alliés respectifs, qui menaient depuis deux ans une offensive tous azimuts pour garantir le label « investissement vert » à ces deux sources d’énergie. Sa proposition, envoyée aux États membres le 31 décembre, est loin de contenter tout le monde et pourrait faire l’objet d’une action en justice.
Document - Le gaz devra attendre son tour pour intégrer la taxonomie « verte »
Contexte publie la version provisoire de la communication de la Commission européenne sur son projet d’acte délégué. Contre toute attente, elle y exclut le gaz et « certaines activités énergétiques contribuant à la décarbonation », qui seront traités à part. Rendez-vous est pris « fin 2021 », y compris pour le nucléaire.
Document Contexte – À Bruxelles, les experts favorables à l'inclusion du nucléaire dans la taxonomie « verte »
Contexte a eu accès au rapport censé se prononcer sur l’intégration de l’atome dans l’outil de classification de l’investissement durable. Pour lui, l’impact des déchets radioactifs sur l’environnement ou la santé humaine n’est pas de nature à exclure le nucléaire.
Taxonomie de l’investissement vert : quand Bruxelles perd le contrôle
Irruption de nouveaux acteurs, débats insolubles, retards en série… l’exécutif européen voit sa classification lui échapper à mesure qu’elle s’érige en totem de la dépense publique et privée. En creux, c’est pourtant l’avenir du mix énergétique de l’UE qui est en jeu.
Hydroélectricité : l’autre débat houleux de la taxonomie « verte »
Le classement en cours à Bruxelles des financements « durables » est aussi l’occasion pour les industriels, les experts et les ONG de s’écharper sur le sort de l’hydroélectricité, autre poids lourd de la production électrique hexagonale.
Financements : le tabou nucléaire de la taxonomie « verte »
Le titanesque chantier européen de définition des activités « vertes » s’est officiellement ouvert le 18 juin avec le vote final à Bruxelles. Inquiète ne pas être éligible aux financements « durables », la filière nucléaire incite à créer un groupe d’experts spécifiquement dédié à l'atome, au grand dam des antinucléaires.