D’un côté, l’annonce faite par Emmanuel Macron de la reprise des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, dont celle visant le meilleur niveau de performance énergétique (A, B ou C) d’ici à 2030 pour les logements des propriétaires bailleurs ou occupants.

De l’autre, le maintien au-delà de 2023 d’une très large majorité de passoires énergétiques (F et G) dans la catégorie des « logements décents » proposé par le gouvernement via un projet de décret…