Kadri Simson, commissaire à l’Énergie très carbonée

L’ancienne ministre de l’Économie de l’Estonie, hostile à l’objectif de neutralité carbone et deuxième émetteur de gaz à effet de serre par habitant de l’Union européenne, devra s’imposer face au vice-président de la Commission européenne chargé du « Green Deal », Frans Timmermans.
Édition Énergie
Anna Hubert, à Bruxelles Anna Hubert
03 octobre 2019 à 8h30
— European Union

À lire également

Green Deal : Ursula von der Leyen dévoile la colonne vertébrale de son mandat

La présidente de la Commission européenne a présenté, le 11 décembre, sa communication sur un Green Deal « large », bâti autour de l’objectif de neutralité climatique en 2050. Elle proposera de l’inscrire dans la loi dès mars 2020, avant de réviser les textes européens permettant son atteinte.

Climat : Frans Timmermans placé en tête de gondole de la commission Leyen

Candidat malheureux à la présidence de la Commission européenne, le Néerlandais supervisera la mise en œuvre du Green Deal annoncé par Ursula von der Leyen, et pilotera plus des deux tiers du budget de l’UE. Il contrôlera la direction générale pour l’Action climatique, tandis que l’Estonienne Kadri Simson récupère la DG Énergie.

Vice-présidents, écologie, transparence, concurrence… : ce qu’il faut retenir de la Commission von der Leyen

La structure du nouvel exécutif reprend les grandes lignes inventées en 2014 par Jean-Claude Juncker. Les quelques ajustements reflètent des besoins de clarification du fonctionnement ou les nouvelles priorités politiques. La France obtient un portefeuille de poids.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire