« Une plus grande transparence. » C’est le fil conducteur d’un rapport de la Cour des comptes sur les déchets nucléaires, promis depuis bientôt un an et publié le 4 juillet, en plein débat public sur le plan national de gestion des matières et déchets radioactifs 2019-2021.

Il paraît aussi à mi-chemin de l’examen parlementaire du projet de loi énergie reportant de dix ans (2035) la baisse à 50 % de la part du nucléaire dans le mix électrique.

Or…