EDF « continue d’offrir des rémunérations élevées et une série d’avantages sans équivalent, dont bénéficient salariés et anciens salariés, largement déconnectées des performances de l’entreprise ».

Dans son rapport annuel publié mercredi 6 février, la Cour des comptes plaide pour « des réformes de fond, qui restent à engager ».

« Système rigide » des IEG

Entre 2007 et 2011, la masse salariale avait crû de plus d’un milliard d’euros, en hausse de 23 %. Le contrôle de la période 2012-2017 par…