Première des huit propositions législatives du « paquet d’hiver » sur l’énergie à avoir été adoptée, le texte manque d’ambition, de l’avis des observateurs contactés par Contexte.

Toute refonte de grande ampleur du texte de 2010 a été écartée dès l’étude d’impact, qui proposait pourtant trois scénarios, classés du plus modeste au plus ambitieux. L’option intermédiaire a été préférée, par crainte qu’une réforme importante n’astreigne à des investissements « peu rentables » et n’engendre…