Au terme d’une ultime session marathon, le groupe d’experts mandatés par le gouvernement allemand s’est entendu, samedi 26 janvier sur la feuille de route pour la sortie du charbon.

La date butoir, principal enjeu des discussions entamées en juin, est fixée à 2038. Une grosse dizaine d’années avant l’expiration des autorisations accordées aux mines de lignite et la mise en retraite prévisible des centrales à charbon les plus modernes. Mais largement plus tard que l…