Un départ passé inaperçu, pourtant à haute valeur symbolique. En septembre 2017, la Compagnie nationale du Rhône a quitté l’Union française de l’électricité (UFE), principale organisation professionnelle du secteur de l’électricité. Avec 3 % de la production française, l’entreprise, qui réunit des capitaux publics (CDC 33,2 % et collectivités 16,83 %) et d’Engie (49,97 %) est la deuxième du secteur.

Ce départ avait été annoncé en conseil d’administration de l’UFE neuf mois plus tôt…