La fermeture des centrales à charbon d’ici à 2022 sera-t-elle l’occasion d’ouvrir une brèche dans l’absolue sécurité de l’emploi qu’offre le statut des industries électriques et gazières (IEG) ?

C’est la crainte des organisations syndicales, alors que la concrétisation de cette promesse de campagne du candidat Macron pourrait contraindre Uniper à licencier des salariés de ses centrales de Saint-Avold et Gardanne. L’énergéticien allemand dit ne pas disposer d’autres activités en France susceptibles…