Article modifié le 22 décembre, à 17h43.

Jeudi 17 novembre 2022, une salle de conférences de la Maison de la Chimie se remplit. Ce haut lieu du lobbying parisien situé à deux pas de l’Assemblée nationale accueille ce matin-là environ 200 personnes venues assister au colloque d’une association pronucléaire âgée d’à peine deux ans et demi : le Cercle d’étude réalités écologiques et mix énergétique (Cérémé).

À la tribune, son président, le polytechnicien, fondateur et président non exécutif du fonds…