Ils sont une dizaine de sénateurs, également présidents de syndicats d’énergie, concernés par la loi interdisant le cumul de fonctions exécutives locales avec un mandat de parlementaire.

Publiée au Journal officiel du 16 février 2014, cette loi organique a imposé aux députés de faire leur choix en juillet 2017, à la suite des élections législatives. Elle va désormais s’appliquer aux sénateurs, qui doivent se mettre en règle avant le 1er octobre.

Réélu sénateur de Gironde en 2014, le…