Après plusieurs mois de négociations, parlementaires européens et représentants des États ont réussi à se mettre d’accord sur la réforme post-2020 du marché européen du carbone (ETS), dans la nuit du 8 au 9 novembre. Selon plusieurs experts, le compromis contribue à améliorer le fonctionnement du marché en réduisant son surplus de quotas de CO2, mais ne devrait pas permettre à l’UE de tenir ses objectifs climatiques sans politiques additionnelles.

Pas d’argent européen pour les centrales à…