Différents responsables politiques se sont posé la question du poids réel de Nicolas Hulot au sein du gouvernement, avant ou à la suite de sa nomination comme ministre de la Transition écologique et solidaire, le 17 mars.

« Tout montre qu’il évoluera en milieu hostile », a déclaré à l’AFP le secrétaire national d’EELV, David Cormand, qui s’est dit prêt « à l’accompagner avec bienveillance ».

Plus tôt, sur France Info, la députée écologiste sortante Cécile Duflot a quant…