« Il sera difficile de tenir l’objectif de ramener de ramener à 50 % la part du nucléaire d’ici 2025. »

Lors d’un point presse organisé à l’issue du conseil des ministres, mardi 7 novembre, Nicolas Hulot a acté ce qu’il avait plusieurs fois suggéré depuis son entrée au gouvernement, en mai dernier.

Objectif « brutal »

L’objectif inscrit dans la loi de transition énergétique lui avait paru « quelque peu brutal, ou en tout cas irréaliste, sauf à remettre…