C’est une « hécatombe », dixit une source gouvernementale.

Anthony Cellier, Jean-Charles Colas-Roy, Bénedicte Peyrol, Michel Delpon… La plupart des députés de la majorité présidentielle incontournables sur l’énergie et le climat pendant la précédente législature ont été éliminés lors des élections législatives de juin.

Depuis l’annonce des résultats du second tour, le 19 juin, le monde de l’énergie – et notamment les lobbyistes – se remet de la perte de ses contacts privilégiés à l’Assemblée nationale. Et élabore de nouvelles…