Le choix de se lancer dans la construction d’EPR en France « doit être fait les yeux grands ouverts ».

Pierre Moscovici a ainsi conclu, le 9 juillet, la présentation à la presse du rapport sur la filière EPR de la Cour des comptes, qu’il préside.

Dans les faits, nombreux sont les éléments montrant que l’institution de la rue Cambon doute déjà de l’intérêt de lancer un tel chantier.

Défaillance de l’État

Comme d’autres avant elle…