Nucléaire : l’Ademe s’oppose frontalement à EDF

L’agence publie une étude sur les trajectoires d’évolution du mix électrique à l’horizon 2060, qui remet en cause la viabilité économique de la filière nucléaire, alors qu’est censé paraître le projet de programmation pluriannuelle de l’énergie. Elle estime le surcoût de développement lié à de nouveaux EPR à 39 milliards d’euros.
Édition Énergie
Simon Prigent
11 décembre 2018 à 7h00
- — Paul_Henri

À lire également

Nucléaire : la Cour des comptes doute de l’intérêt des réacteurs EPR

Dans un rapport publié le 9 juillet, l’institution critique l’incapacité de l’État à peser comme un contre-pouvoir face à EDF, s’interroge sur la rentabilité des réacteurs prévus ou en service, ainsi que sur « l’intérêt » d’élaborer un nouveau modèle d’EPR.

Arnaud Leroy : « l’Ademe est dans son rôle en proposant des éléments de débat »

Nucléaire, grand débat, fiscalité carbone… le P-DG de l’Ademe, Arnaud Leroy, réagit pour Contexte aux grands sujets qui vont occuper le premier semestre 2019 et au-delà.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire