Et si l’un des sujets phares du projet de loi Convention citoyenne , la lutte contre l’artificialisation des sols, menaçait d’entraver le développement des énergies renouvelables ? C’est en tout cas la crainte des professionnels du secteur, qui scrutent avec attention les articles 47, 48 et 49 du texte, dont l’examen en commission spéciale à l’Assemblée a débuté le 8 mars.

Afin de limiter la conversion des terres agricoles, forestières ou naturelles pour l’urbanisation ou l’implantation d’infrastructures, le texte se…