Le changement d’affectation des sols engendrés par la politique de biocarburant n’est pas sans conséquences sur les émissions de gaz à effet de serre.

C’est ce que conclut le très attendu rapport de l’IFPRI rendu à la Commission européenne le 21 octobre. L’étude devrait servir de base à ses futures propositions législatives.

Les objectifs fixés pour 2020 - 10 % d’énergies renouvelables dans le secteur du transport - entraîneront des rejets de gaz à effet de serre…