Les négociations marathon de plus de huit heures entre les représentants du Conseil et du Parlement européen, lundi 27 mars, n’ont pas encore permis de déboucher sur un accord informel sur la réforme du règlement sur la sécurité d’approvisionnement en gaz.

Les colégislateurs ont notamment échoué à s’entendre sur les règles de transparence s’appliquant aux contrats gaziers commerciaux.

Les parlementaires chargés du dossier veulent obliger les entreprises à notifier aux autorités nationales et à la Commission…