Avec en toile de fond des stocks de gaz qui restent historiquement bas et les incertitudes sur les livraisons liées aux tensions géopolitiques avec la Russie, la Commission européenne s’apprête à abattre la carte des obligations de stockage de gaz dans l’UE.

Selon une version préliminaire de la communication sur l’énergie programmée pour le 2 mars, que Contexte s’est procurée, elle envisage d’imposer aux États une obligation légale d’assurer un « niveau minimal de stockage » pour le 30 septembre…