«La tâche est très difficile mais nous n’avons pas d’échappatoire». Le 18 novembre, devant une Assemblée nationale clairsemée, Jean-Louis Borloo a de nouveau insisté sur l’importance que revêtent les négociations européennes sur le climat. Jean-Pierre Jouyet, le secrétaire d’État aux affaires européennes sur le départ ( EurActiv.fr 14/11/2008 ), a pour sa part indiqué que «sans accord européen, on peut craindre un échec des négociations internationales. Et de par son histoire, son importance dans les échanges internationaux, l’Europe sera mise…