Aux États-Unis, les gaz de schiste sont vus comme une alternative aux hydrocarbures classiques, comme le pétrole, dont la fin de la ressource est annoncée.

Les Américains misent sur leur exploitation, qui représentent 12 % de la production locale de gaz contre 1 % en 2000.

En Europe, les gisements sont répartis de manière inégale. Et, mis à part en Pologne, ces gaz suscitent la méfiance.

La plupart des études chiffrées sur les gisements de gaz de schiste sont américaines.…