Une France à l’énergie 100 % renouvelable en 2050 est possible, sans recours à des technologies « dont le développement nécessite aujourd’hui des efforts de recherche et développement importants ».

C’est la principale conclusion du point d’étape organisé le 10 avril par la Direction générale de l’énergie et du climat devant le comité de suivi sur la programmation pluriannuelle de l’énergie et la stratégie nationale bas carbone, toutes deux en cours de révision. Réunissant les membres du…