« Après quatre ans de négociations, nous sommes maintenant arrivés à la fin de notre voyage. »

Le ministre de l’Écologie chinois et président de la COP15, Huang Runqiu, a ainsi ouvert le 19 décembre au petit matin (2 h 20, à Montréal), l’ultime plénière d’adoption du cadre mondial pour la biodiversité de Kunming-Montréal. Elle s’est avérée houleuse.

Plusieurs fois reportée, de neuf heures au total, du fait de dernières tractations en coulisse, cette réunion conclusive terminée à 4 h…