Déforestation importée : un accord historique mais incomplet

« La montagne accouche d’une souris ». C’est l’impression qui émane des participants aux négociations sur le règlement relatif à la déforestation importée qui se sont achevées le 6 décembre, à Bruxelles. Si l’importance de cet accord fait l’unanimité, son ambition est conditionnée à de nombreuses clauses de revoyure, laissant un goût amer au Parlement européen. Le Conseil de l’UE sort comme le grand gagnant des trilogues.
Éditions Environnement , Agro
Sophie Litzelmann
09 décembre 2022 à 7h45
Un règlement à compléter — Ann H

À lire également

Document - Le projet de compromis européen concocté par Paris pour réduire la déforestation importée

Contexte publie le projet d’orientation générale sur le règlement relatif à la déforestation importée, que la présidence française du Conseil de l’UE a mis sur la table des ambassadeurs des Vingt-Sept le 22 juin en vue de la réunion des ministres du 28. Si le texte ne touche pas au périmètre, tant pour les produits concernés que les espaces naturels couverts, il restreint fortement la portée de la définition de « dégradation forestière » et par conséquent, l’ambition du règlement.

Les cinq points sensibles du projet de règlement européen sur la déforestation importée

Le texte présenté le 17 novembre par la Commission européenne poursuit un but consensuel au possible : ralentir la destruction des forêts les plus riches en biodiversité de la planète. Les négociations entre institutions bruxelloises s’annoncent toutefois serrées, puisque certains arbitrages de l’exécutif vont à rebours de la position du Parlement.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire