Il y a un peu plus d’un an, la Commission européenne présentait sa proposition législative pour réviser le « règlement Aarhus », du nom de la convention internationale sur l’accès à la justice et à l’information dans le domaine de l’environnement. Objectif : combler les lacunes et se mettre en conformité avec la convention ratifiée par l’Union. L’exécutif a laissé moins d’un an au Parlement et au Conseil pour négocier ce texte, l’UE étant tenue de rendre des comptes en…