« Très ambitieux », l’objectif européen d’un bon état de l’ensemble des masses d’eau en 2027 « apparaît difficilement atteignable pour la France ». Et alors que les agences de l’eau « contribuent de manière prépondérante » à la réalisation de cet objectif, elles disposent de « moyens financiers qui s’avèrent aujourd’hui insuffisants », constate le député Christophe Jerretie (Modem), le sénateur Alain Richard (LRM), et Dominique Bureau, président du comité pour l’économie verte au ministère de la Transition écologique,…