Les élus ne font pas que crier au loup sur l’application du « zéro artificialisation nette » (ZAN) inscrit dans la loi climat et résilience de 2021. C’est la conclusion qui peut être tirée de la touffue synthèse, barrée « confidentiel », d’un rapport sur les « enjeux, limites et perspectives » des « outils de mesure » du ZAN, et que publie Contexte .

Réalisé « dans un temps très limité » par la Fédération nationale des agences d’urbanisme…