Sous quelles conditions la fabrication de produits chimiques, plastiques ou électroniques, la pêche, la production animale ou la gestion des déchets peuvent-elles être considérées comme des activités « vertes » et intégrer la sacro-sainte « taxonomie » européenne ?

Après les objectifs climatiques, c’est au regard de quatre autres objectifs environnementaux que la plateforme d’experts , chargée de conseiller la Commission européenne, s’est livrée à cet exercice de classification tout aussi technique que politique. Elle a remis ses recommandations à…