La nécessité de garantir la transparence des activités d’influence a le vent en poupe.

Le 1er mars, la Commission européenne a lancé une consultation sur une proposition relative à un registre de transparence obligatoire. De son côté, la France travaille sur un projet de loi relatif à la lutte contre la corruption et la transparence de la vie économique (dite loi Sapin II).

Le projet de texte élargit pour le moment la notion de représentant d’intérêts et confie…