Votre rapport ne contient pas moins de 48 propositions pour rendre les institutions européennes plus transparentes. C’est beaucoup. L’UE est-elle si opaque ?

Non, du tout, nous ne pouvons pas dire cela. Actuellement, le processus législatif de l’UE est déjà plus transparent que celui de la plupart des États. Mais il existe des différences entre les institutions. Au Parlement, les réunions sont publiques, les documents disponibles.

En revanche, rien ne filtre de ce qui se dit au sein…