Gouvernement Borne : kilomètre zéro

La nouvelle équipe gouvernementale menée par Élisabeth Borne a été dévoilée vendredi 20 mai, près d’un mois après la réélection d’Emmanuel Macron. Contexte a commenté cette nouvelle liste, amenée à évoluer, en fonction du résultat des élections législatives.

Éditions Médias, Tech, Pouvoirs, Énergie, Numérique, Transports, Agro, Environnement
Anais Cherif, Anne-Laure Mercier, Victor Roux-Goeken, Virginie Riva, Camille Selosse, Nezim Tandjaoui, Samuel Kahn, Sophie Litzelmann, Thierry Dupont
20 mai 2022 à 23h13

À lire également

Dix enseignements des fiches de poste du gouvernement Borne
Cotutelles inédites, nouvelles priorités politiques, prise en compte du changement climatique… Les décrets d’attribution ministériels publiés le 2 juin présentent à la fois des mesures d’affichage et de vrais changements institutionnels. Contexte a épluché ces textes détaillant la nouvelle architecture de l’exécutif, dans laquelle un maillon central, le Secrétariat général de la planification écologique, fait encore défaut.
Info Contexte - La Mer continuera de tanguer entre les ministères
Tout change et rien ne change. Ressuscité lors du précédent quinquennat, le ministère de la Mer se retrouve réduit à un secrétariat d’État dans le gouvernement Borne, avec un rattachement direct à Matignon. Les attributions de la nouvelle titulaire du poste, Justine Benin, seront toutefois peu ou prou les mêmes que celles de sa prédécesseure, Annick Girardin.
Antoine Pellion, le vrai ministre de la Planification écologique
Proche d’Emmanuel Macron, cet ingénieur des Mines de 38 ans a été nommé à la tête d’un nouveau Secrétariat général de la planification écologique. Une administration clé pour faire appliquer et respecter la doctrine de gouvernement promise par le président candidat. Alors que ce quinquennat est considéré comme celui de la dernière chance pour faire avancer la transition écologique en France, cette nouvelle administration et son représentant devront se faire une place au sein de l’exécutif.
Marc Fesneau reprend les rênes de l’Agriculture, sans changer d'allure
Deux ans après les premiers frémissements d’une rumeur sur son entrée à l’hôtel de Villeroy, Marc Fesneau devient ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire – et non plus de l’Alimentation. Désireux de longue date d’accéder à ce maroquin, il s’inscrit a priori dans la ligne de Julien Denormandie.
Planification écologique : pourquoi chasseurs et agriculteurs ne sont pas inquiets
L’irruption du concept de planification écologique dans le discours présidentiel devrait peu bouleverser ces deux secteurs à court terme. Car les promesses de campagne d’Emmanuel Macron en matière de chasse, et les dernières décisions de son ministre de l’Agriculture, vont compliquer le jeu de sa nouvelle Première ministre, Élisabeth Borne.
Législatives : retrouvez les députés élus et les résultats du second tour dans notre carte interactive
Notre carte interactive des législatives est mise à jour avec les résultats officiels du second tour, circonscription par circonscription. Découvrez les résultats complets avec, pour chaque élu(e), un court texte biographique.
Planification écologique : les mystères du chamboule-tout institutionnel promis par Emmanuel Macron
Rompant avec une organisation du ministère de l’Écologie vieille de quinze ans, la promesse d’un Premier ministre de la planification écologique, épaulé par deux ministres, laisse circonspects la plupart des observateurs interrogés par Contexte. Elle concorde toutefois avec l’idée, partagée par les connaisseurs des arcanes gouvernementaux, de la nécessité d’une profonde rénovation de l’action publique pour faire enfin avancer la transition écologique.