La présidentielle va-t-elle se numériser ?

Jugé peu vendeur, le numérique est jusqu’à présent délaissé par les candidats, qui l’abordent essentiellement sous l’angle de la souveraineté. Avec la présentation des programmes dans les semaines qui viennent, peut-être les lobbys auront-ils plus de grain à moudre. Pour peser sur la campagne, ils sont onze à s’être unis, avec une plateforme commune ( notre article ). Ils ont aussi prévu une audition de chaque candidat en mars.

Au Parlement, le numérique fait…