La lutte antiterroriste n'autorise pas toutes les atteintes à la vie privée. Voici en substance le message adressé mercredi 20 avril par la Cour constitutionnelle de Karlsruhe au législateur allemand. Il détonne dans une Europe où les politiques de sécurité ont été renforcées après les attentats de Paris ou Bruxelles.

Les neuf juges ont invalidé une partie de la loi encadrant les enquêtes de la police fédérale criminelle (BKA), votée en 2008. En soi, les sages n'ont rien contre les…