La directive audiovisuel n’a pas fini de diviser les États. Et pourtant, l’heure tourne : la présidence maltaise et la Commission européenne souhaitent qu’ils adoptent leur position lors du Conseil culture du 23 mai.

Le texte, présenté par la Commission européenne en mai 2016, vise à mettre sur un pied d’égalité les acteurs traditionnels (télévision) et les nouveaux entrants, comme les services de vidéo à la demande (Netflix, Amazon Prime). Le Parlement européen a adopté son rapport en commission Culture…