Les fonds européens constituent une part substantielle des subventions publiques destinées à financer le plan France très haut débit : près d’un milliard sur la période 2014-2020. La première source de financement européen provient des subventions destinées au développement des territoires, soit 95 % de fonds régionaux (Feder) et le reste du fonds de développement rural (Feader).

Pendant la programmation 2007-2013, le projet Num’Hér@ult a par exemple obtenu 7,4 millions d’euros, pour un projet de 81 millions…