Encourager la réutilisation des données sensibles du secteur public, pousser à l’émergence de nouveaux « intermédiaires » de la donnée, encadrer le don de données à des fins d’intérêt général : voilà les grands objectifs du règlement sur la gouvernance des données que la Commission doit présenter le 11 novembre ( « Data Gouvernance Act » ), selon un projet dévoilé par Politico et que Contexte a pu consulter.

Les données sensibles, boosters d’innovation

Il y avait certes déjà la directive PSI pour faciliter…