Encourager la réutilisation des données sensibles du secteur public, pousser à l’émergence de nouveaux « intermédiaires » de la donnée, encadrer le don de données à des fins d’intérêt général : voilà les grands objectifs du règlement sur la gouvernance des données que la Commission doit présenter le 11 novembre (« Data Gouvernance Act »), selon un projet dévoilé par Politico et que Contexte a pu consulter.

Les données sensibles, boosters d’innovation

Il y avait certes déjà la directive PSI…