C’est un petit pas qui a pu passer inaperçu. Mais le signal est réel. En ce début 2018, le géant américain Netflix a fait son entrée à l’Asic, association qui défend les intérêts des plateformes de service et compte notamment Google, Facebook ou Twitter parmi ses membres. Une manière d’en finir avec la politique de la chaise vide et, pourquoi pas, d’engager le dialogue avec les pouvoirs publics sur l’épineuse question de la chronologie des…