Il était censé renforcer la protection du droit d’auteur en ligne en impliquant les intermédiaires, dont les fournisseurs d’accès.

Les opposants à la directive droit d’auteur referont-ils le coup d’Acta ? Il y a six ans, sous forte pression de défenseurs des libertés numériques, le Parlement européen rejetait l’accord commercial anti-contrefaçon.

Comme le traité, la directive droit d’auteur aura tenu en haleine ses partisans et ses opposants jusqu’au bout. À la prochaine plénière de…