Il s’agit d’une version remise le 27 juillet au cabinet du Premier ministre, date initiale de rendu. Le document est finalement présenté ce jeudi 20 septembre. Selon nos informations, il n’y a pas eu de changements de fond. Édouard Philippe avait demandé aux auteurs de se pencher sur la question d’un troisième statut pour les plateformes type Facebook, YouTube, Twitter, entre éditeur et hébergeur. Relire notre article La France sans tabou sur la responsabilité des plateformes…