Un mois après son premier compromis, la présidence slovène du Conseil de l’UE sort sa deuxième proposition. La coopération entre la Commission et les autorités nationales en est le point clé.

Les autorités de la concurrence au centre

Le Conseil renforce ici les méthodes de coopération entre la Commission et les autorités de la concurrence, en donnant un rôle central au groupe européen des autorités de la concurrence, le REC. Ces autorités sont les interlocuteurs par défaut de la Commission.…