L’Allemagne doit encore finaliser sa première proposition sur la réforme d’e-privacy d’ici à la fin septembre, alors qu’elle était d’abord attendue en début de mois. Selon nos informations, les arbitrages entre les ministères allemands de l’Économie et de la Justice sont à l’origine de ce délai, la présidence était à la fois très attendue sur sa capacité de compromis et le maintien d’un haut niveau de protection des données.

Cette version se…