Ces propositions arrivent deux semaines après les 919 amendements envoyés par les députés (relire notre analyse). Le calendrier de travail est serré, le principal rapport d’initiative du Parlement doit alimenter la consultation publique de la Commission, ouverte jusqu’en septembre.

Cette première fournée d’amendements ne chamboule pas le fond du rapport d’initiative, même s’il renforce nettement les obligations de transparence sur les services en ligne, la publicité et certains hébergeurs. Le rapport se veut plus directif…